La psychogénéalogie, libérer sa lignée

Comment expliquer la psychogénéalogie ? D’abord, je voudrais revenir à l’origine. Je suis toujours émerveillée par la puissance des arbres. Enracinés, ils s’élèvent puissamment vers le ciel et communiquent silencieusement avec tout ce qui les entourent. Des maîtres, des mentors, des modèles ? Pour moi, tout à fait ! Et si l’on regardait ton arbre à toi ?

green tree photo
Photo by Felix Mittermeier on Pexels.com

L’arbre généalogique

C’est une pratique que l’on fait parfois à l’école : faire son arbre généalogique. Alors on remplit déjà le plus simple : frères et sœurs, parents, grands-parents… Parfois on arrive à noter aussi nos arrière-grands-parents. Dans la psychogénéalogie, on va plus loin : on note tout ce que l’on sait. On essaie d’en savoir plus.

Mais l’important est de commencer avec ce que l’on a déjà en notre possession. Les dates de naissance, mariage, séparation, décès. Si les métiers ou religions avaient une forte importance. Si une addiction, une peur, un problème est devenu récurent dans la famille. Ce qui importe est souvent ce que l’on retient comme “une légende”, une récurrence.

Les cycles de la vie

Nous vivons des cycles. Il y a l’étape avant la naissance, la naissance, et puis un peu après. Il y a notre début de vie jusqu’environ 7 ou 8 ans. Et puis, le recommencement. C’est ce que nous voyons en décodage de vie, mais c’est également reprit en psychogénéalogie. Car finalement, il est dit que le cycle intervient dans l’arbre. En général, un conflit généalogique revient toutes les 4 générations s’il n’est pas libéré.

La psychogénéalogie et le décodage de vie

Faire son arbre généalogique est quelque chose de sacré. Nous le pratiquons dans ce sens en accompagnement et dans le cadre du décodage de vie que je propose. Il est parfois important de revenir sur le passé pour mieux le comprendre et l’analyser. Une mort en couche dans la famille peut créer une peur de donner la vie dans la lignée par exemple. Il y a souvent plusieurs portes d’entrée dans la compréhension d’un problème.

La vidéo pour mieux expliquer

Pour voir la vidéo sur Odysée mais également disponible sur Rumble !

Il ne s’agit pas de se libérer d’un problème ou de libérer les conflits de ses ancêtres, c’est également libérer d’un poids les générations futures.

Le prénom

Dans notre prénom tellement de chose se joue. C’est une porte d’entrée en psychogénéalogie, et cela nous donne tellement de premières informations. D’où il vient ? Qui l’a donné ? Pourquoi ? Les raisons sont parfois différentes d’un parent à l’autre, d’un point de vue à l’autre. J’ai d’ailleurs fait une vidéo sur ce thème :

https://youtu.be/Iu2cW1sltsM

Je t’invite à visiter la page “Accompagnement bien-être” ou à me contacter pour en savoir plus.

You may also like...

1 Response

  1. 23 January 2023

    […] peut travailler sur son arbre généalogique. La psychogénéalogie, c’est se connecter à ses racines et donc travailler son ancrage. Tu peux prendre rendez […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: