Le monde du bas – Passé [Ecriture et lecture]

24 Juin 2022 – Passé

https://youtu.be/4u5XdXNm1sc

Depuis quelques temps, je tombe sur la même carte de mon oracle chamanique. Je l’avais tiré pour une amie lors d’un soin et c’était ensuite mon tour… C’est une carte intrigante avec une sorte de dragon rouge à tête d’oiseau dans une grotte. Si l’on regarde bien on peut apercevoir les racines des arbres. On dirait d’ailleurs que l’animal à la tête posé au sol, comme fatigué d’un long et immense voyage.

C’est difficile.

C’est difficile d’avoir presque peur d’une carte. Peur de revenir dans le passé. Explorer ses zones d’ombres. Et en même temps, la ressortir à chaque fois. Comme bloqué. Est-ce le jeu qui est bloqué ou moi qui suis encore bloquée dans le passé ? Personne n’aime se retourner, si ? Personne ne veut se retourner. Moi, j’aime avancer. Nouvelles énergies, nouveaux paradigmes… Cela peut bien se régler tout seul, non ?

S’ancrer, faire des soins, prendre l’énergie de la forêt… Cela fait du bien de respirer. Or, il faut revenir à la base. Guérir ses premiers chakras. .Revenir aux racines. Les racines des arbres : de si beaux exemples. Là : grands, majestueux. Bras ouverts face au soleil, profitant de la vie. Peu importe le temps qui passe. Et si l’on regardait l’envers du décor ? Sa base, son ancrage : des racines profondément enfoncées dans le sol ; des mycorhizes, ses petites racines qui vont si loin dans le sol communiquer avec d’autres arbres. Nous sommes tous reliés, interreliés, connectés comme les arbres.

Alors si je demandais de l’aide ?

Oh, j’ai encore essayé seule. Oui, encore. En me formant : en psycho-généalogie, en décodage de vie, etc. Et puis j’ai identifié un problème, un objet, un passé et puis, j’ai quand même demandé de l’aide

Mais je ne pensais pas remonter si loin, aller si loin dans des vies antérieures. Mais me revoilà, me revoilà revenue de la grotte. Fatiguée mais apaisée. Accueillir. Laisser poser. Respirer. Prendre un temps pour soi, pour se reposer, accueillir. Nouvelles énergies : objet purifié et nettoyé. Nouvelles bases, on peut repartir. S’ouvrir à la vie, accueillir ce qui arrive sans peur de se retourner. Un sourire sur le passé.


Finalement dans la grotte il fait plus frais et le dragon est couché. On pourrait presque sympathiser. Comme un animal familier avec son bec et sa nonchalance.


Alors, si je tirais une nouvelle carte ?

Prête pour un nouveau jeu ?

Chiche !

Pour une autre lecture de texte inspiré, je te conseille : Les insectes, Créatures Marines ou encore La Quête.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: